Monstress : l’éveil d’une BD fantastique !

Aujourd’hui je vous parle de mon coup de cœur BD de 2017 : Monstress, édité chez Delcourt !

Créé par Marjorie Liu et Sana Takeda, connues pour leurs travaux en comics et romans, ce tome rassemble les six premiers épisodes de la série américaine. Un deuxième tome est prévu pour octobre 2017 en France. Monstress a été élue « Meilleure série de l’année » par Entertainment Weekly et on comprend pourquoi.

Contrairement à ce que dit l’adage, on peut (parfois) juger un livre à sa couverture. C’est le dessin de Monstress qui m’a tout de suite attirée et captivée. La finesse des traits, le souci du détail dans les décors, les vêtements, la palette de couleurs riches et froides… TOUT est beau. Chaque page est un régal, du dessin se dégage quelque chose de mystérieux et fort à la fois. Le style a de faux airs de certains concept-arts de Final Fantasy, mais la comparaison s’arrête là, car l’univers de Monstress est bien plus sombre.

monstress.jpg
Maika Demi-Loup, dix-sept ans, fait partie de la race des Arcaniques. Quelques années auparavant ce peuple a combattu celui des humains dans une guerre qui a laissé de graves séquelles. Depuis Maika recherche la vérité sur son passé, une quête dangereuse qui la confrontera à l’Ordre des Cumaea, des nonnes-sorcières pas aussi saintes qu’elles le laissent paraitre. Mais elle n’est pas seule, un démon puissant vit en elle, avec une faim dévorante, parfois difficile à contenir pour Maika. Ils vont devoir apprendre à cohabiter pour survivre.

Monstress est un récit fantastique où se mêlent politique, magie et pouvoir pour créer un univers unique, onirique et violent. Le schéma narratif est assez classique mais l’histoire est prenante, dynamique, cohérente du début à la fin et sans temps morts. Les personnages sont travaillés et charismatiques. Leurs rapports ne sont pas forcément ceux que l’on croit, ce qui laisse entrevoir des surprises pour la suite. Les personnages féminins sont à l’honneur, ce sont elles qui font avancer le récit, Maika, Sophia Fekete ou les impitoyables Inquisitrix. Sans oublier les chats, êtres érudits, magiques et craints comme la peste ! Maika est une anti-héroïne attachante, sombre, écorchée physiquement et psychologiquement, sans pitié mais pas insensible.

J’ai hâte de lire le tome 2 ! Que sont exactement les Monstrum, ces esprits immenses qui sillonnent le monde sans voir ses habitants ? Quel rôle jouent les chats ? Découvrirons-nous la Cour du Soir des Arcaniques ? Et qu’est-ce qui attends Maika ?!

Les plus : les dessins, une héroïne badass, une histoire politico-magique intéressante
Les moins : difficile à dire, j’ai tout aimé !
À mettre dans les mains de : les amateurs de fantastique, d’aventure, de comics

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s