Les agrégateurs de contenus : de vrais couteaux suisses pour les influenceurs

Que vous soyez blogueur, journaliste ou dans les relations presse/publiques, il peut vous arriver de partager du contenu en rapport avec votre domaine. Partager quotidiennement du contenu sur vos réseaux sociaux, ou une revue de presse à une communauté fait de vous un potentiel influenceur. Plus vous partagerez du contenu de qualité, plus votre communauté va grandir.

Un influenceur est une personne qui possède une forte communauté sur un ou plusieurs réseaux sociaux et qui peut, grâce au contenu qu’il diffuse ou à sa notoriété, influencer le comportement (d’achat notamment) de sa communauté. Il peut s’agir d’un blogueur, d’un youtubeur, d’un journaliste ou d’une célébrité. L’influenceur est un prescripteur et représente donc un choix de partenariat idéal et inévitable pour certaines marques aujourd’hui.

Plutôt que d’éplucher site par site les informations que vous aimeriez partager, des outils bien pratiques existent qu’on appelle agrégateurs de contenu. Ils vous permettent de collecter du contenu dans un même endroit et de le partager à votre communauté via les réseaux sociaux, votre site web ou même par newsletter. Petit tour d’horizon.

Comme pour l’article sur la veille, je ne parle que des outils que j’ai testés et dans leur version gratuite : Feedly, Paper.li et Socialshare. Il en existe bien d’autres comme Scoop it, Netvibes ou même Pinterest, mais encore une fois même s’il est bien d’utiliser un ou deux outils, pas besoin d’aller jusqu’à tous les utiliser.

Feedly

Feedly centralise plusieurs sources du web selon des thématiques choisies et propose du contenu en temps réel, classé par popularité. On peut ainsi rebondir sur l’actualité chaude ou rediffuser ces informations via les réseaux sociaux.

Trois versions sont disponibles : la Basic (gratuit mais avec un nombre de sources limitées à 100) ; la Pro et la Team (pour le travail en équipe). Feedly est aussi disponible sur smartphones.

Le principe est simple. On crée des feeds (ou thématiques) en ajoutant des sources de contenu. Pour cela, Feedly propose une barre de recherche qui permet de trouver les dites sources de plusieurs façons :
1. Par le nom de la source
2. Par l’url de la source
3. Par le flux RSS de la source (à récupérer sur le site en question ou tapez dans Google : [nom du site] + RSS)
4. Par hastags/mots-clés (pratique pour les RP)
5. Par centres d’intérêts : Politique, Actualités, Décoration….

Feedly - recherche sources

Théoriquement, on peut ajouter n’importe quelle source de contenu web (sinon vous êtes vraiment difficile). À noter que la version Basic est limitée à 100 sources (toutes thématiques confondues), ce qui est déjà largement suffisant.

Feedly vous propose aussi de créer une alerte par mot-clé, sur un ou plusieurs sites web spécifiques et dans la langue que vous voulez.

Le board d’accueil permet de visualiser les contenus par thématiques ou directement par source. Par défaut, Feedly vous affiche l’actualité du jour mais pouvez choisir d’afficher de l’actualité plus ancienne.

feedly-page accueil

Les publications sont classées par popularité, symbolisée par le chiffre à côté d’une petite flamme, sous le titre de la publication.

Lorsque l’on clique sur un contenu, un volet s’ouvre et permet de lire un aperçu de l’article. La suite est à lire sur le site d’origine. Feedly propose alors plusieurs actions comme enregistrer la publication pour la lire plus tard, la sauvegarder sur le board ou sur Evernote, ou de la partager via les réseaux sociaux ou autres applications.

Feedly -aperçu contenu

Pour aller plus loin, il est possible de connecter son compte Feedly avec Slack, WordPress ou encore Google Docs. Ainsi, lorsqu’un contenu apparait dans un feed, il est automatiquement partagé sur les applications connectées. Une automatisation uniquement disponible pour les versions Pro et Team.

Les plus : Très intuitif, simple à utiliser, le partage de collections, les formats de sources utilisables, l’automatisation via IFTTT
Les moins : en anglais mais ne demande pas d’être bilingue non plus, l’automatisation peut-être un poil technique, demande de l’organisation pour ne pas être submergé de contenu.

Paper.li

Paper.li est un agrégateurs particulier puisqu’il permet de créer littéralement un journal, à partir de son compte Twitter ou d’autres sources. On peut ensuite le publier et le partager sur les réseaux sociaux et le web. Un outil très pratique donc pour les influenceurs, même s’il peut être également utile pour de la veille.

Pour créer son journal, on peut utiliser un moteur de recherche par mots-clés ou ajouter manuellement des sources via son compte Twitter et Facebook. Il est possible d’ajouter des profils Twitter, Facebook Google + ou encore Youtube. On peut donc réaliser une veille sur un ou plusieurs influenceurs, là où Feedly et SocialShare ne permettent que de les identifier et/ou d’interagir avec eux. Il est possible d’ajouter des sources à un journal existant via le tableau de bord.

On peut choisir de créer un journal privé pour la veille, ou un journal public pour le partage et travailler son influence.

Le journal se présente comme une page d’accueil d’un site d’information, avec une Une et des rubriques type Économie, Politique, Sport… s’il y a des occurrences dans ces domaines en rapport avec le sujet de veille. Le contenu du journal s’actualise à une date et heure fixe, choisie par l’utilisateur. La communauté reçoit une notification de la nouvelle parution du journal.

paperli - journal

Les vignettes de contenu permettent de le partager via Twitter, Facebook et consorts. Cliquer sur un contenu redirige vers le site d’où il provient.

La personnalisation et les partages du journal sont toutefois conditionnés par la formule choisie. En gratuit, impossible par exemple d’avoir un nom de domaine personnalisé ou de publier son journal sur Facebook ou LinkedIn. En revanche la publication via Twitter est gratuite. Les formules payantes permettent aussi de créer des newsletters.

Il est aussi possible de recevoir le journal par mail à chaque actualisation. J’ai utilisé Paper.li comme outil de veille, avec une parution quotidienne. Le contenu que je recevais était parfois trop redondant, mais je pense que cela était aussi dû au fait que mon sujet de veille n’était pas forcément le plus d’actualité. Attention donc au risque de SPAM qui pourrait lasser votre communauté, ou pire vous décrédibiliser ou vous faire blacklister. Adaptez le rythme de publication en fonction de l’actualité mais pensez à ne pas submerger votre communauté de contenu.

On peut créer plusieurs journaux, s’abonner à ceux d’autres utilisateurs et en éditer à plusieurs. Paper.li permet aussi de visualiser les suggestions du site et les tendances du moment.

Les plus : les formats de diffusion originaux, idéal pour les influenceurs et les revues de presse.
Les moins : la réception par mail qui se transforme en spam si le rythme de parution n’est pas adapté ; la gestion du journal dans une barre latérale pas forcément pratique et intuitive.

Socialshare

Socialshare est idéal pour les relations presse et publiques. Veille, recherche d’influenceurs, revue de presse, partage de contenus, on peut faire pas mal de choses avec.

Une barre de recherche permet de rechercher une source pour s’y abonner, par nom, url, flux RSS ou mot-clé. Socialshare vous suggère aussi des catégories pour vous aider.

Une fois les abonnements créés, un board permet de visualiser les tendances de partage de contenu de ces abonnements. Autrement dit, on voit en temps réel les sujets les plus partagés sur les réseaux sociaux. Il est possible de filtrer par période, des trois dernières heures aux douze derniers mois. Pour le plan gratuit, la consultation est limitée au contenu publié il y a plus de douze heures.

socialshare -board

Il est possible de filtrer les tendances par réseau social, via les boutons correspondants. Ainsi, on obtient un classement des sujets les plus partagés par réseau, un bon moyen d’identifier la meilleure cible pour son contenu. On peut aussi filtrer par langue ou par chronologie. Le bouton « Vue d’ensemble » permet de voir les contenus les plus partagés sur le web, en dehors de ses sources/abonnements.

Les vignettes de contenu indiquent le nombre de partage sur chaque réseau social. socialshare - vignette

Lorsque l’on clique sur une vignette, une fenêtre s’ouvre avec la page internet du site source. On peut sauvegarder le contenu via le marque-page ou aller le consulter directement sur le site internet de la source. Les boutons de réseau social permettent de partager le contenu à ses communautés et indiquent le nombre total de partage.

socialshare - aperçu article

La barre de recherche permet d’effectuer de rechercher un article un auteur, une source ou un mot-clé soit via les sources sélectionnées soit via toutes les sources enregistrées dans Socialshare.

La barre latérale de gauche contient les différents menus : abonnements (le board d’accueil), les tendances, les influences, les contenus enregistrés et les alertes.

Le menu tendances, symbolisés par la flamme permet de visualiser les tendances par catégorie, par source ou par mot-clé avec les mêmes fonctions de tri que le menu abonnements. Personnellement je ne vois pas de grande différence avec le menu d’abonnements, mais peut-être y a-t-il une subtilité qui m’échappe ?

socialshare - tendances

La page Influence, représenté par le mégaphone, permet de comparer plusieurs sources auxquelles on est abonnés ou non.

Plusieurs plans sont disponibles : le gratuit, le plan Revue de presse et le plan Veille & Influence qui permettent d’ajouter des sources privées et de créer des revue de presse.

Les plus : outil très complet, permet d’identifier des tendances en temps réel, le bon réseau social pour partager son contenu et les influenceurs ; lisible et ergonomique ; le board ne se limite pas à nos simples abonnements.
Les moins : outil dense donc navigation un peu fastidieuse au début

Conclusion

Les agrégateurs de contenus sont de vrais petits kits pratiques de l’influenceur. Comme vous les voyez ils s’adaptent à chaque besoin qu’il s’agisse de veille, de partage de contenu ou de recherche d’influenceurs. À vous de choisir lequel vous convient le mieux selon le rôle que vous souhaitez jouer.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s